A la une

Précédent
Suivant

Le CNNR organise la fête de la sécu, on vous explique pourquoi

L’agenda de ces rencontres est consultable ici

À 77 ans, malgré les attaques dont elle ne cesse de faire l’objet, la Sécurité Sociale n’est pas un vieux système obsolète. Au contraire, au regard des périls qui nous menacent, elle est essentielle. Fondée en 1946 et héritée de la résistance contre le fascisme, unique à travers le monde, elle est ce qui rend notre présent supportable. Elle est surtout aujourd’hui notre seul avenir désirable. La Sécu est en son principe une institution révolutionnaire faisant rupture avec la logique capitaliste. Elle reconnaît chaque individu comme créateur de valeurs. Elle mutualise une part de la richesse produite qui n’est donc pas distribuée aux actionnaires, pour garantir que personne ne vive plus avec l’angoisse du lendemain. La Sécu, c’est notre santé, c’est la garantie de nos revenus quand on est malade ou au chômage, quand on prend sa retraite. La Sécu, c’est nos cotisations, une part de la richesse que, nous toutes et tous, nous créons chaque jour. La Sécu est aujourd’hui menacée et la richesse collective est plus que jamais captée au profit des actionnaires. Nous avons peu a peu été dépossédé.e.s de la Sécu, pensée par le Conseil National de la Résistance en 1945 et 1946, avec une gestion par les travailleurs et travailleuses cotisant.es. C’est d’abord le patronat qui a repris la main sur les instances de décision, puis l’État avec l’introduction de l’impôt et la baisse des cotisations patronales. Nous devons reconquérir ce bien commun. Aujourd’hui l’État décide en effet du financement de notre système de soins, non pas sur la base des droits et des besoins individuels et collectifs, mais avec le seul souci comptable de comprimer les « dépenses « , particulièrement celles de l’hôpital public et celles consacrées à la prévention. Mais ces contributions ne sont pas des dépenses, elles sont un investissement d’avenir au service du bien commun et du bien-être. Dans ce contexte de dégradations sociales et écologiques accélérées, la Sécu du XXIe siècle, garantissant l’égale dignité de chacune et chacun, doit permettre d’engager l’ensemble de la population dans un nouveau combat pour l’émancipation et la justice sociale, incluant la lutte contre la destruction du monde vivant dont nous faisons partie et la rupture avec la logique productiviste. Il est temps de reprendre en main et d’améliorer la gestion de la Sécurité sociale. Il est grand temps d’ élargir son principe et son champ d’application à d’autres domaines vitaux, comme ceux de l’alimentation, l’énergie, l’eau, le logement, ou encore la culture… Le CNNR organise en octobre 2022 une première concertation sur le sujet autour d’une grande « Fête de la Sécurité sociale » partout en France. Débats, projections de films, propositions auront lieu du 12 au 30 octobre. L’agenda de ces rencontres est consultable ici

Nous agissons pour notre souveraineté sociale et écologique !

Interview de Samuel Churin sur Blast

Samuel Churin est comédien, porte-parole de la coordination des intermittents et précaires et membre du CNNR. 
 
Pour lui la réforme de l’assurance chômage va provoquer une catastrophe sociale et produire des inégalités de traitement entre les précaires. Ce serait aussi une rupture fondamentale avec le fonctionnement de l’assurance chômage.
En librairie le 14 janvier

Plaidoyer pour les Jours Heureux

Les éditions Massot et le CNNR ont le plaisir de vous annoncer la sortie du livre « Résistons Ensemble, plaidoyer pour des Jours Heureux » !
 

Après le succès du livre en ligne, téléchargé gratuitement plus de 20 000 fois, cette version complétée et corrigée sort dans vos librairies !

Non à la loi "Sécurité globale"

Depuis que le contenu de cette proposition de loi est connue, une mobilisation s’organise et de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer le caractère proprement liberticide et dangereux de cette loi.

122063834_1632316803603952_2147204847759114840_n

Le manifeste du CNNR

ENSEMBLE CRÉONS DE NOUVEAUX JOURS HEUREUX, notre manifeste est maintenant disponible !
 
Plus de 20 000 exemplaires sont en kiosque et, sur commande, dans votre librairie de quartier au prix unique de 3,90 €.
 

Tous les bénéfices seront reversés à l’association du CNNR.

Pourquoi un manifeste ?
Petit texte pour commencer à clarifier qui sont les adversaires
Pour retrouver la puissance de la base
Pour allier rouge, jaune et vert
Pour faire renaitre des maquis…
 

L'appel du CNNR​

Face à l’incompétence du gouvernement, à la tentation chaque jour plus forte de l’autoritarisme, à la mise en oeuvre de la stratégie du choc, l’urgence commande d’agir. Pour mener le combat du jour d’après, nous avons suscité la création du Conseil National de la Nouvelle Résistance (CNNR).