photo_2021-09-10_11-45-37

Hommage à Xavier Ricard-Lanata, une conscience qui pour toujours fera flamboyer l’avenir.

Notre compagnon et ami Xavier Ricard-Lanata, membre du Conseil du CNNR, nous a quitté et nous laisse à la fois désolés et plus forts. En effet, son exemple, sa personne et sa pensée vont à la fois nous manquer et nous aider dans les temps difficiles que nous traversons.

Notre compagnon et ami Xavier Ricard-Lanata, membre du Conseil du CNNR, nous a quitté et nous laisse à la fois désolés et plus forts. En effet, son exemple, sa personne et sa pensée vont à la fois nous manquer et nous aider dans les temps difficiles que nous traversons. Xavier était universitaire, éthologue, écrivain, haut fonctionnaire, musicien et surtout profondément homme. Sa double origine française et péruvienne lui a permis de développer une pensée originale, puissante, enracinée dans les réalités multiples de notre monde et enrichie de cultures très variées qu’il avait su approcher et comprendre.  C’était aussi un homme engagé dans diverses luttes, qui toutes avaient pour but de réconcilier l’homme et la nature, comme le lui avaient enseigné les éleveurs des hautes terres andines. Il nous invitait ardemment à l’insurrection des consciences. Le CNNR n’oubliera pas le rôle éminent qu’il a joué dès le début de notre mouvement, plus particulièremant sur le plan des idées et du programme. Il a contribué à l’écriture du manifeste de notre mouvement (voir photo) et a préfacé la deuxième édition de « RESISTONS ENSEMBLE – Plaidoyer pour des jours heureux » (éditions Massot).

Xavier était plein d’énergie et de joie, même lorsque la maladie l’a rattrapé. Mais c’est précisément parce qu’il considérait qu’on ne pouvait être heureux en étant le témoin quotidien des souffrances et des injustices, qu’on ne pouvait être pleinement heureux dans une société qui laisse à leur sort les plus faibles et applaudit au succès des plus forts, qu’il s’est engagé passionnément avec le CNNR sur l’idée d’un nouveau « programme des jours heureux ». Il était profondément attaché à la liberté, une liberté qui s’éprouve collectivement, à l’aune de la capacité de la société à être créative, féconde, fraternelle, pour accorder cette liberté à tous ses membres. Il était avide de partager ses réflexions et ses propositions face à « l’effondrement du monde » : il l’a fait dans ses livres bien sûr (La Tropicalisation du Monde, Retour sur Terre, Demain la Planète : quatre scénarios de déglobalisation, et deux ouvrages qui sont encore à venir). Il l’a fait aussi en initiant une série de débats au sein du CNNR : il a animé les premiers à La REcyclerie et en vidéo, avant que son opération ne l’oblige à se mettre au repos. Au repos, mais pas en retrait du CNNR, dont il s’est préoccupé jusqu’aux derniers jours.

Finalement Xavier restera pour nous le poète qui nous inspirera longtemps, comme le décrit Victor Hugo :

Le poète en des jours impies

Vient préparer des jours meilleurs.

Il est l’homme des utopies ;

Les pieds ici, les yeux ailleurs.

C’est lui qui sur toutes les têtes,

En tout temps, pareil aux prophètes,

Dans sa main, où tout peut tenir,

Doit, qu’on l’insulte ou qu’on le loue,

Comme une torche qu’il secoue,

Faire flamboyer l’avenir !

(Les Rayons et les Ombres)

 

Une célébration aura lieu en l’église SaintLéonard de CroissysurSeine, le vendredi 10 septembre à 14h30, et sera retransmise en direct sur  :

  https://www.facebook.com/groups/291733919461344/?ref=share_group_link

Faire-part

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email